L’aromathérapie au service de votre bien être

L’aromathérapie implique l’utilisation thérapeutique d’huiles essentielles – des huiles concentrées extraites de diverses parties de plantes aromatiques (p. ex., fleur, tige, feuille, racine, écorce) – dans le but de calmer, d’équilibrer et de rajeunir l’esprit, le corps et l’âme. En général, les huiles essentielles sont extraites des plantes par distillation à la vapeur.

Actuellement, il existe un marché international pour les huiles d’aromathérapie. Elles sont fabriquées et utilisées dans le monde entier. En France, les étudiants en médecine et en pharmacie sont invités à étudier l’aromathérapie ; elle est de plus en plus prescrite par les médecins et généralement couverte par les assurances et mutuelles. Si vous souhaitez vous documenter afin d’utiliser des huiles essentielles en automédication, il est très important de bien se documenter auprès de sources fiables. Comme par exemple le site mon aromathérapie bio tenu par un Docteur en pharmacie aromathérapeute.

 

L’aromathérapie une tradition millénaire commune à toutes les civilisations 

Les huiles aromatiques sont utilisées depuis près de 5 000 ans. Les Égyptiens utilisaient les huiles essentielles pour l’embaumement, les cosmétiques, les parfums et les philtres d’amour. Dans la Bible, il y a plus de 180 références à l’utilisation d’huiles pour la guérison mentale, spirituelle et physique. L’aromathérapie moderne a été développée à l’origine en Allemagne au 16ème siècle, mais la plupart de ses développements ont eu lieu au cours du siècle actuel. Gattefossé, un chimiste français, a étudié les propriétés antibactériennes et curatives des huiles essentielles pendant la Première Guerre mondiale alors qu’il soignait des soldats blessés. Le Dr Jean Valnet, un chirurgien de l’armée française, a contribué à la renaissance de l’aromathérapie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Au Japon, les fabricants diffusent des huiles essentielles telles que le romarin et la lavande à travers les systèmes de ventilation des usines afin d’améliorer la productivité et de prévenir la propagation de maladies transmissibles telles que la grippe.

Les bactéries ne développent généralement pas de résistance aux huiles essentielles comme elles le font aux antibiotiques. Au cours des dernières années, la popularité de l’aromathérapie parmi les cliniciens et les profanes a augmenté de façon spectaculaire.

Deux questions doivent être prises en compte lors de l’intégration d’une thérapie dans la pratique clinique : la sécurité et l’efficacité. Très peu d’effets indésirables de l’aromathérapie sont rapportés dans la littérature scientifique.

L’utilisation des huiles essentielles pour la santé et le bien-être a le vent en poupe. 

De nombreux consommateurs montrent un regain d’intérêt pour un mode de vie sain incluant des produits naturels et l’utilisation de médecines alternatives. En fait, l’acceptation de méthodes alternatives pour traiter des problèmes médicaux tels que la douleur, l’anxiété, la dépression et l’insomnie avec des huiles essentielles à base de plantes est en augmentation dans le monde de la médecine occidentale. Cette utilisation a gagné en popularité en raison de son rapport coût-efficacité, de la diminution ou de l’absence d’effets secondaires par rapport aux traitements médicamenteux et de l’amélioration du sentiment général de santé et de bien-être des patients. Si l’utilisation thérapeutique des huiles essentielles aromatiques est une tradition séculaire dans de nombreuses cultures, elle reste un élément important de l’approche holistique de la médecine orientale. C’est l’une des thérapies complémentaires qui connaît la plus forte croissance dans le monde.

On prévoit que le marché mondial de l’aromathérapie atteindra 5 000 milliards de dollars d’ici 2050.

L’aromathérapie a des effets bénéfiques sur la physiologie humaine 

Au cours des dernières décennies, l’aromathérapie a montré des effets médicaux significatifs dans des études sur la démence, l’anxiété et la dépression, la gestion de la douleur, la dysménorrhée et les troubles du sommeil.

Les composés aromatiques agissent sur notre physiologie et nos sens de nombreuses façons. Parmi les produits de consommation qui contiennent des aromatiques, on peut citer les parfums et les eaux de Cologne, les bougies, les aérosols parfumés, les assouplissants, les produits de beauté et les arômes alimentaires.

Leur pénétration dans l’organisme peut se faire par inhalation via le système olfactif, par voie cutanée ou par ingestion orale. Les molécules aromatiques des huiles essentielles activent les systèmes olfactif, gastro-intestinal et/ou tégumentaire en fonction de la voie d’activation. Ces molécules sont capables de libérer des neurotransmetteurs tels que les endorphines pour déclencher un sentiment de bien-être et un effet analgésique. Plusieurs huiles essentielles végétales ont des effets thérapeutiques sur notre corps et nos sens ; en fait, la découverte de l’acide acétyl salicylique, le principe actif de l’aspirine, est liée à la mastication de l’écorce de saule pour soulager la douleur, l’inflammation et la fièvre. De nombreuses études ont évalué les effets de l’aromathérapie sur la physiologie humaine. Néanmoins, l’aromathérapie n’a jamais été acceptée comme faisant partie de la médecine traditionnelle en raison du manque de recherches scientifiques sur son efficacité.